Categories

Accueil du site > Actualités d’Haïti > Pas de question d’amender la constitution du 29 mars 1987, Gorges (...)

Réaction contre le projet d’amendement constitutionnel de l’accord d’El Rancho

Pas de question d’amender la constitution du 29 mars 1987, Gorges Michel

mercredi 23 avril 2014, par Kònlanbi

A l’occasion d’une conférence organisée par la Plateforme des organisations haïtiennes de droits humains (Pohdh) sous le thème : « 

Amendement de la Constitution haïtienne de 1987, enjeux et opportunités pour la démocratie

 » le vendredi 28 mars 2014. Le constituant et professeur Georges Michel qui intervenait sur le sujet note que « Tout amendement de la loi-mère, sans respecter les procédures en vigueur, ne fera qu’enfoncer le pays dans l’abîme ».

Dans ce cas, « Pas question d’amender la Constitution du 29 mars 1987. Il convient de la retourner à sa vraie place. L’amendement de la loi-mère ne peut pas se concevoir dans la fraude et la clandestinité ».

La Constitution de 1987 est-elle réellement amendée ? Sous quel régime vit le peuple haïtien ?

« En s’embarquant dans le processus d’amendement de la Constitution, sans une concertation nationale, sans un diagnostic national pour trouver un accord sur la façon dont la loi-mère devrait être amendée, Martelly n’a pas pu rendre sereine la politique nationale », note Michel.

SourceAlterpresse

Voir en ligne : Accord d’El Rancho

Répondre à cet article